tourisme en tanzanie

Guide de survie pour choisir un guide touristique à Zanzibar

L’exploration des merveilles de Zanzibar peut être un peu déroutante par moments, et les voyageurs qui suivent leur propre itinéraire pouuraient grandement bénéficier de l’assistance d’un guide touristique qualifié et bien informé. Le problème à Zanzibar est que les « guides » ne sont pas nombreux et que choisir le bon peut parfois devenir un véritable casse-tête. Avant de partir pour l’île aux épices, lisez donc quelques conseils pour vous assurer que le guide que vous choisirez est légitime et qu’il vaut l’argent que vous lui donnerez.

Partez avec un pro

Il y a beaucoup de guides touristiques qualifiés à Zanzibar qui s’y connaissent et viennent avec une multitude de faits intéressants et d’histoires drôles. Recherchez ceux qui ont une licence professionnelle ou un certificat de guide touristique pour être sûr de faire une vraie affaire. Cela vous permettra de vivre la meilleure expérience possible à Zanzibar et de ne pas vous précipiter dans les attractions touristiques.

Comment dire ?

Choisissez un guide qui maîtrise bien la langue anglaise. Cela peut sembler évident, mais à vrai dire, l’échec de la communication est plus fréquent que vous ne le pensez. L’anglais est largement parlé en Tanzanie, de même que le swahili, mais ne partez pas du principeque votre guide aura d’excellentes compétences en anglais. Essayer de communiquer avec quelqu’un qui ne connaît qu’un peu d’anglais entraînera de la frustration et de la confusion, l’un des plus grands risques étant un malentendu sur les honoraires du guide touristique. C’est une des façons dont un guide « bon marché » peut finir par vous coûter un bras et une jambe. Les guides touristiques légitimes de Zanzibar parlent tous bien l’anglais, et dans certains cas, ils parlent quatre ou cinq langues.

Ne vous faites pas alpaguer par un requin

En tant qu’île, il va sans dire que beaucoup de choses à apprécier à Zanzibar tournent autour de l’océan. Les visites de dauphins sont particulièrement appréciées, les visiteurs partant dans le grand bleu à la recherche de ces mammifères sympathiques et intelligents. Il faut cependant être très prudent, car il y a beaucoup de requins opportunistes qui attendent de vous prendre votre argent et de pourchasser un pauvre dauphin. Dans le pire des cas, quelques bateaux opèrent ensemble pour faire un ourlet aux dauphins, donnant à leurs passagers un aperçu rapide de quelques créatures frénétiques essayant de s’éloigner à la nage. Les guides touristiques professionnels ne causeront jamais de stress excessif à la vie marine. Posez des questions et choisissez un guide de bonne réputation.

Malheurs des transports

La plupart des visiteurs atterrissent à Dar es Salaam dans un Boeing et, s’ils suivent leur propre itinéraire, ils devront alors organiser leur transport pour se déplacer. À Zanzibar, il n’y a pas de règles strictes concernant les tarifs de taxi. Si les voyageurs ne veulent pas se faire escroquer, ils doivent toujours établir le coût avant d’envisager le trajet.

Méfiez-vous des « beach boys ».

Il existe de nombreux indépendants à Zanzibar qui gèrent des entreprises respectables et offrent aux touristes toute une gamme d’activités de mer et de plage. Cependant, il y a aussi quelques « beach boys » qui sont, en général, des opportunistes au chômage. Les visiteurs de l’île doivent mettre leur distance, car ils sont rarement au courant d’un sujet quelconque, et errent sur la plage en attendant de profiter des touristes peu méfiants.

Où faire ses achats

L’île de Zanzibar, et Stone Town en particulier, regorge de possibilités de shopping intéressantes, allant des marchés de rue aux galeries d’art et aux boutiques. Dans les rues, le marchandage est de mise. Il est conseillé aux visiteurs de commencer avec un prix bas et de monter plutôt que d’essayer de marchander. Les guides vous conduiront volontiers dans de nombreux lieux de shopping, mais gardez à l’esprit que leur choix de destinations peut être fortement influencé par les détaillants qui offrent aux guides une commission en échange de leur apport de clients.

Faites vos devoirs

Les opérateurs agréés sont la meilleure solution, mais ils peuvent parfois être plus coûteux. Si votre budget vacances ne peut pas couvrir cette dépense, faites quelques recherches avant de quitter votre domicile. Il existe de nombreux voyagistes excellents et de petite taille qui proposent des expériences personnalisées fabuleuses qui ne vous mettront pas un trou dans la poche. Il s’agit généralement de personnes bien informées qui essaient de mieux gagner leur vie. Passionnés par ce qu’ils font, ces guides investissent des efforts et du temps pour montrer à leurs clients ce qu’est la réalité.

Ne jamais verser de caution

Donner à un guide informel un dépôt pour des services futurs est aussi bien que de dire adieu à votre argent, et vous n’entendrez probablement plus jamais parler de votre « guide ». Une grande partie de la population de Zanzibar vit en dessous du seuil de pauvreté, et si on lui donne la possibilité de s’enfuir, il le fera. Lorsque vous choisissez un guide, discutez d’abord de vos besoins et convenez ensuite d’un prix ferme et non négociable. Payez à votre guide le montant total que vous avez convenu, une fois l’accord rempli.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *