articles

  • Morocco-Gabon Connection


    Omar Bongo, le roi de la Françafrique



    Malgré les résultats contestés de l’élection présidentielle et les mobilisations populaires pour exiger leur annulation, Ali Bongo, candidat de la Françafrique, a été déclaré président du Gabon le 30 août 2009. La garde présidentielle (GP) et l’armée ont quadrillé Libreville et dispersé avec violence les manifestants. Symboles de la Françafrique, le consulat de France et le bâtiment de Total ont été incendiés. Au mépris de l’opposition du peuple gabonais, Sarkozy et Mohamed VI ont été les premiers à féliciter Ali Bongo.

  • Burkina Faso : un service de sécurité et un mur pour l'université




    Le 17 juin 2008, à l’université de Ouagadougou, une manifestation d’étudiants, conduite par l’Association nationale des étudiants burkinabé (Aneb), est sévèrement réprimée, avec usage de balles réelles, par les forces de l’ordre. Près de 60 étudiants sont arrêtés puis jugés. Suit une avalanche de mesures les unes plus répressives que les autres : fermeture de l’université, des cités universitaires, suspension de toutes les œuvres universitaires ainsi que des allocations sociales, notamment les bourses et les aides. Décidées à en finir avec la contestation estudiantine, les autorités universitaires ferment et détruisent la cité universitaire située à l’intérieur du campus, la plus grande des cités, puis clôturent l’université et mettent en place un Service de sécurité des universités (SSU).

  • Les Comores dans la France des trois océans




    La « Mayottisation », modèle institutionnel de partition des « dernières colonies françaises d’outre-mer » ? Partition du pays et de son peuple pour contrer les indépendances. La « Mayottisation » est un « processus » français considéré comme celui de « la dernière chance » pour garder ses colonies. C’est l’ultime phase de la méthode que l’on peut qualifier de « guerre des statuts ».

  • La zone franc CFA dans la crise financière internationale


    Retour sur un héritage colonial



    Les indépendances africaines de la deuxième moitié du XXe siècle s’inscrivaient dans la lutte pour l’universalité des droits humains. L’espoir de mettre un terme au pillage des ressources naturelles et à l’exploitation des peuples se conjuguait alors avec la construction du droit international sous l’égide de l’Organisation des Nations unies. Mais les anciennes puissances coloniales disposaient de mécanismes de domination qu’elles ont parfois su présenter comme une preuve de leur solidarité à l’égard de ces nouveaux États : la zone franc en est une illustration.

  • Arenc : au matin des centres de rétention


    L’enfermement des étrangers à Marseille de 1963 à 2006



    L’histoire de l’enfermement des étrangers en France ne commence pas à Arenc [1]. Arenc, ce n’est qu’un lieu dont personne ne se préoccupe et qui bientôt n’existera plus. Pourtant, c’est dans l’utilisation que l’administration a faite de ce hangar vétuste du port autonome de Marseille qu’ont été rationalisées les pratiques d’expulsion, de refoulement et de reconduite à la frontière des étrangers jugés indésirables. Arenc, c’est l’ancêtre des centres de rétention ; son histoire nous raconte l’avènement de ces lieux d’enfermement finalement banalisés et inscrits dans le droit, réprimant non pas un acte mais un état, celui de ne pas avoir les bons papiers.

Notes

[1] Par extension, nous utilisons le terme « Arenc » pour parler du hangar au poste 68 sur le môle A des quais d’Arenc dans le port autonome de Marseille


Afriques 21 est une revue à but non lucratif réalisée par des bénévoles. Elle a pour objectif de se faire l’écho d’analyses, d’informations et d’initiatives d’organisations associatives et syndicales qui luttent afin d’obtenir une réelle alternative pour les peuples africains.

Afriques 21 est et restera indépendante financièrement et dans son fonctionnement de toutes les institutions politiques, économiques et religieuses. Son comité de rédaction est composé d’associations, de syndicats ainsi que de personnes se reconnaissant dans sa ligne éditoriale et dans son mode de gestion collectif.

Afriques 21 | Revue des alternatives africaines BP39 - 94271 Le Kremlin-Bicêtre CEDEX
www.afriques21.org | contact